Technique pour semer le gazon

Semer son gazon, créer son espace de pelouse

semer son gazonSemer son gazon demande une certaine technique. Bien que créer sa pelouse ne soit pas quelque-chose de compliqué dans l’absolu, il faut toute même s’assurer de respecter certaines règles pour obtenir un gazon uniforme, homogène et durable.

1. La Préparation de votre sol :

Le labour du sol :

Qu’il s’agisse de refaire une pelouse ou de la créer, il est nécessaire, de réaliser un labour de la terre. Cette opération va permettre l’aération de votre terre, d’enlever les herbes indésirables et éventuellement la bonne intégration de l’engrais. Pour résumer, le labour doit rendre votre sol propre et prêt à être nivelé.
Si la pelouse doit être créée à partir d’un terrain sauvage, il est faut procéder au défoncement du sol, c’est-à-dire à son ameublissement en profondeur (40-50 cm).
La meilleure période pour un ameublissement en efficace du terrain est la fin de l’été et le début de l’automne. C’est à cette période que l’herbe a pratiquement arreté de pousser, de plus les dernières chaleurs achèvent les racines des mauvaises herbes mises au jour à la suite du labour. il faudra laisser le terrain en l’état pendant l’hiver, les pluies pénétrant profondément et les gelées disloquant progressivement les mottes.
Au cours du labour,  on peut procéder aux apports d’engrais si le terrain semble pauvre et aux amendements éventuellement nécessités par une terre mal équilibrée. Un contrôle de sa teneur en éléments humifères et de son degré d’acidité (évaluation du pH) vous permettra de procéder aux éventuelles corrections en fonction de la nature du semis que vous aurez choisi d’entreprendre.

L’affinage et le nivellement de votre sol :

Le travail hivernal du froid, n’est pas suffisant pour un affinage correcte de votre sol. L’affinage et le nivellement consistent à briser les dernières mottes, puis faire le nivellement à l’aide d’un râteau. Pour de grandes pelouses, le nivellement se fera généralement au moyen d’une herse tractée.

2. Le semis, semez votre gazon :

La terre convenablement préparée (labourée, affinée, nivelée, désherbée et éventuellement amendée) est maintenant propre au semis.
Pour offrir au semis une surface aussi plane que possible, sur laquelle la graine peut parfaitement adhérer, il est indispensable de procéder au roulage de la future pelouse. Là encore, l’outil doit être adapté à la taille du terrain. On utilisera donc soit un rouleau en tôle lestable à l’eau, que l’on pousse devant soi, soit un ou plusieurs rouleaux (montés en série) tirés par un tracteur.
C’est sur cette surface parfaitement plane que sera effectué le semis (pour le choix des graines).

La periode du semis pour la pelouse :

Comme toutes les graines, les semences de gazon ont besoin d’eau et de chaleur pour germer convenablement. Pour obtenir une pousse homogène de graines d’espèces différentes (lors d’un mélange que vous avez réalisé), il faut semer tardivement, lorsque le sol s’est réchauffé, de façon que les espèces tardives puissent lever en même temps que les espèces plus hâtives. La température idéale est d’environ 15° constants ; et dans les régions septentrionales cette température est bien rare avant le mois de juin.
Le fait de semer à la fin du printemps, voire au début de l’été, est en général contradictoire avec les besoins en eau des graines. Vous devez par conséquent prévoir la possibilité d’arroser de façon pour ainsi dire constante la pelouse nouvellement ensemencée.
Le semis d’automne est possible dans les régions où l’hiver n’est pas trop rigoureux. Mais il reste cependant exposé aux risques de gelées précoces qui compromettraient la reprise ultérieure de la pousse.

La Technique du semis du gazon :

chemin à suivre pour semer son gazonLà encore tout est fonction de la taille de la pelouse : il est tout à fait  possible de semer à la main une grande surface (les semeurs d’autrefois le faisaient bien), cependant, la technique du semis à la main est très difficile pour les semeurs novices. En effet, le dosage et la répartition doivent être bien réalisés pour eviter des résultats aléatoires . À moins que vous ne retrouviez très vite le geste de vos ancêtres, il est préférable, pour une surface petite ou moyenne (moins de 1 000 m2), d’utiliser un petit épandeur d’engrais monté sur roues, dont la trémie peut permettre de régler avec précision le débit de semences. Il suffit ensuite d’avancer de façon régulière pour obtenir une bonne dispersion des graines. Le dosage, suivant les gazons, est de l’ordre de 3 à 4 kg pour 10 m2. Pour régler le débit de la trémie, placez une grande feuille de papier kraft, un morceau de toile ou de plastique sur le sol, et faites un essai sur quelques mètres, puis pesez la quantité de graines épandue. Une simple multiplication vous permettra de corriger éventuellement le réglage de la trémie. Après semis, on procède à l’enfouissement des graines en donnant un léger coup de râteau, éventuellement suivi d’un coup de rouleau, pour assurer l’adhérence des graines à la terre.
Pour les grandes surfaces, cette technique est, on s’en doute, insuffisante. Mais il existe des machines très élaborées qui font ce travail. Elles sont en principe automotrices, dotées de rouleaux alvéolés qui permettent de tasser, de niveler la terre et de préparer l’implantation des graines. Elles permettent d’autre part, grâce à une double trémie, d’épandre les engrais puis les semences. Enfin, un peigne placé à l’arrière de l’ensemble assure l’enfouissement des graines.

Soins et entretien à la levée de votre gazon :

C’est dans les jours suivant la levée, conséquence de la germination, que les jeunes herbes sont le plus vulnérables. Une absence d’arrosage et un soleil ardent peuvent les brûler, mais une pluie excessive et des bourrasques de vent peuvent les déchausser, l’implantation des racines étant encore insuffisante. Le premier risque peut être évité, comme on l’a vu plus haut, par un arrosage artificiel régulier obtenu au moyen d’un matériel approprié. Pour le second (risque de déchaussement), il faut procéder à un roulage des plantes dans les jours qui suivent immédiatement la levée. C’est ce qu’on appelle « taler » les plantes : loin d’écraser les jeunes herbes, cette opération permet au contraire leur implantation. Il faut maintenant leur laisser le temps de se redresser et de s’enraciner.

En ayant suivi ces conseils, vous devriez avoir un gazon magnifique qui ne manquera pas d’embellir votre jardin. N’hésitez pas à nous laisser vos commentaires et vos impressions sur cet articles ci-dessous.

Votre avis nous intéresse, laissez un petit commentaire :

Réaction(s)

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Abélia dit :

    C’est vrai qu’il y a certaines règles il faut respecter pour obtenir un gazon uniforme. J’ai semé le gazon à mon voisin sans savoir les techniques et ce n’était pas beau après. Je suis contente de savoir ce qu’il faut faire pour préparer le sol avant de semer. J’aime l’image qui montre le parcours que nous devrons suivre pour répartir équitablement les graines. Merci de vos astuces utiles !

  2. Lulu-du-16 dit :

    Merci pour tous ces bons conseils!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *